mardi 10 mars 2015

Entre le verbe et l'écrit

Si ténu
dire le silence
entre le verbe et l'écrit

13 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Marcel, ne serai-ce pas plutôt un senryu ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    5. Marcel,
      Je comprends bien ce que tu veux dire, mais ton dernier texte, est-ce encore un haïku au sens où l'on entend: tercet, règle des 5/7/5 ?
      Je possède une anthologie du poème japonais court et Basho, maître en la matière utilise parfois le verbe ou la précision d'une couleur par exemple. Mais le travail sur la simplification du texte pour faire ressortir l'essentiel est une extraordinaire aventure. Je le vois comme un exercice spirituel.
      Bien à toi .

      Supprimer
    6. Monsieur Marcel de grâce ! ne soyons pas trop professoral et puriste ... La poésie est avant tout une affaire de coeur et de simplicité - chose difficile pour les occidentaux.
      Et puis, il est important même sans 5/7/5 de respecter la forme d'architecture typique du haïku ou du tanka avec la référence à la nature et les mots de saisons chers au japonais, et tout cela comme le disait Bashô dans la légèreté ... Alors soyons modeste, l'écriture est un travail qu'il faut sans cesse remettre sur le métier, et surtout se glisser dans l'ombre des grands Maîtres pour accéder à la lumière.
      Bien à vous !

      Supprimer
  2. Les particularités du senryu sont l'humour, la moquerie et le cynisme ... Là nous avons un poème épuré, profond, simplement beau. (avec une architecture pyramidale).

    Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Yanis, il me semblait effectivement que le senryu était orienté davantage vers l'humour, le cynisme mais je pensais aussi que le haîku, devait comporter une note de "nature" ou de "saison". Ce qui n'est pas le cas dans mon tercet.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci Jeanmi et bienvenue en ces lieux. Revenez quand vous voulez.

      Supprimer